vendredi 31 août 2012








Autobiographie d'un des principaux auteurs noirs américains, Black Boy est le récit des années de jeunesse de Richard Wright. Un peu de blanc, un peu de noir et un peu de rouge : Richard sera un "Homme de Couleur" et en tant que tel devra se conformer aux règles de la ségrégation sudiste. Malheureusement pour lui, Richard prend très vite conscience de sa dignité humaine et se heurte à cette société injuste.






Tout d'abord en lisant ce livre je ne m'attendais pas du tout à cela, de ce que mon professeur de français m'en avait parler je m'attendais plutôt à une guerre de gangs comme on peut si souvent en entendre parler. Voilà pourquoi j'ai été agréablement surprise par ce roman. On découvre en premier lieu, un petit garçon dont on ne sais pas le nom, qui accumule bêtise sur bêtise. Mais ce qui m'as tout de suite étonner dans les premières lignes, c'est le faite que ce garçon soit punis (quand je dis punis je ne parle pas d'une simple punition ces parents le battait tellement qu'il pouvait en perdre la vie) alors que ce n'est qu'un petit garçon de 4 ans qui ne sais tout simplement pas ce qu'il fait. Je trouve cela intéressant de prendre le point de vue d'un enfant qui ne comprend pas justement cette différence entre les noires et les blancs, qui ne comprend pas en quoi ils sont différents. C'est justement cette naïveté qui nous touche, nous bouleverse, car en lisant ce livre, en voyant cette détresse, ce manque de moyens qu'endure cette famille à cause de leur couleur de peau la seule chose qui nous traverse l'esprit à nous lecteurs c'est d'essayer de se mettre dans l'esprit de ces personnes blanche qui se croient plus supérieur, tellement différente qui ne se rendent même pas compte de ce que peuvent endurer les personnes de couleurs qu'il ne traitent pas comme des êtres humains ! Le plus dur également dans ce livre c'est ce dire que cette histoire est vrai que l'auteur Richard Wright à vraiment traverser ces étapes. Quand on se rend compte qu'à l'âge de 6 ans, ce garçon était déjà un alcoolique, replié sur lui même incompris de sa famille, dans une profonde solitude, juste à cause de sa couleur de peau. Je pense que c'est vraiment un roman qui mérite d'être lu, pour moi il a été une vrai révélation même si je le trouvais long par moment, je ne regrette absolument pas de l'avoir lu. J'ai été complètement charmer par le style d'écriture de cet auteur, même si parfois certains passages reste en travers de la gorge.

« Parfois, le soir, assis dans ma chambre à lire, je percevais soudain une odeur de viande mise à rôtir dans une cuisine voisine et je me demandais ce que l'on éprouvait quand on avait de la viande à manger à volonté. »


« Je savais maintenant ce que représentait le fait d'être nègre. J'étais capable de supporter la faim. J'avais appris à vivre dans la haine. Mais de sentir que certains sentiments m'étaient refusés, que l'essence même de la vie était inaccessible, cela me faisait mal, me blessant par-dessus tout. Une faim nouvelle était née en moi»

3 commentaires:

  1. Ce n'est pas le genre de livre que j'aime lire, mais un de temps en temps, ça fait du bien. On ouvre les yeux sur certaines choses, et on prend conscience.

    RépondreSupprimer
  2. Richard Wright est un petit garçon noir curieux,spontané,courageux et désireux d'apprendre. Quand il découvre l'injustice à l'egard des noirs il se révolte sans perdre a aucun moment le sens de sa dignité.Aux humiliations continuelles, il refuse de repondre par la violence. Obsitinément il fait son chemin pour réaliser son rêve: Aller dans le nord , ou une autre vie est possible...

    RépondreSupprimer