lundi 3 septembre 2012





Le 2 mars 1998, la jeune Natascha Kampusch va pour la première fois à l'école à pied. Elle est enlevée sur la route par Wolfgang Priklopil, un ingénieur électricien d'une trentaine d'années. Elle réussira à s'échapper après 3096 jours. Voici le récit de cette captivité terrible : pendant dix ans, elle restera enfermée dans une pièce de 5 mètres carrées, la plupart du temps dans le noir et pendant les six années suivantes elle sera son esclave domestique. Sous le joug de la violence et surtout d'un terrible harcèlement psychique de son agresseur, elle réussira à résister à sa séquestration et à s'enfuir. Un récit bouleversant et terriblement émouvant.





Nous n'entrons pas tout de suite dans la partie de son enlèvement, tout d'abord Natascha nous raconte sa vie avant son enlèvement elle nous parle de sa famille, nous raconte ces habitudes.. On à l'impression d'être très proche d'elle, c'est surement sa le plus troublant tout au long de ce livre.. Je pense que tant que nous n'avais pas lu ce livre nous ne pouvons pas réellement savoir ce qui est arrivé à Natascha.. même si certains côtés de son enlèvement resteront toujours sous silence.. On découvre très vite que même avant son enlèvement, elle avait une enfance assez difficile, elle n'aimais déjà pas la vie et ne méritait certainement pas ce qui lui est arrivé. Mais qui le mérite ? Natascha nous parle des émissions qu'elle regardait étant petite, elle nous cite des noms de petite filles de son âge, à cette époque elle ne pense pas pouvoir en faire partir un jour. Ces prénoms, on les imaginent, on se demandent sans cesse "Pourquoi elles?" "Pourquoi ils ont fais sa?" Certaines n'avaient que sept ans.. L'enlèvement se passe vite, en une seconde à peine la vie de Natascha a basculer. Il lui as fallu quelques secondes à peine pour kidnapper cette enfant.. Il l'a berce d'espoir, lui fais croire diverses choses, en prétend d'autres.. Le moment où elle retrouve ces parents est réellement touchant.. J'étais tremblante par moment, en lisant ce livre, je ne souhaitais qu'une chose pour elle que se calvaire prenne fin. Je pense quand même que la police aurait pus retrouver sa trace depuis longtemps, si leur enquête aurait été mieux mise en place ! Avant de lire ce livre, j'avais beaucoup de préjugé sur cette histoire, étant donner que les médias ont remixer les faits à leur façon, c'est pour cela que si vous voulez vraiment savoir ce qui est arrivé durant la séquestration de Natascha Kampusch, il faut évidemment lire ce livre.


« Même si notre relation se distendit un peu après mon entrée à l'école, ce qui arrive à la plupart des petits-enfants à l'égard de leurs grand-mères, elle resta toujours mon rocher dans la tempête. Car elle m'a donné les réserves de confiance et de sécurité dont je manquais chez moi»



 « Entourée de sucreries à volonté, je passais des heures devant le téléviseur, ou encore dans ma chambre, un livre à la main. Face à une réalité qui ne me valait qu'humiliations, je me réfugiais dans d'autres mondes»

 « Je garde aujourd'hui en mémoire l'image des reporters debout, micro à la main, devant l'étang, expliquant que les traces laissées dans la terre montraient combien la jeune fille s'était débattue. Sa messe d'enterrement fut retransmise à la télévision. J'étais devant l'écran, les yeux écarquillés par la terreur. Toutes ces petites filles avaient mon âge. Une seule chose me tranquillisait lorsque je voyais leurs photos aux informations : je n'étais pas la fillette tendre et blonde que ces bourreaux semblaient préférer. Je n'imaginais pas à quel point je me trompais»

7 commentaires:

  1. J'hésite beaucoup à me le procurer car je trouve que ça fait un peu vicieux de lire ça... en plus, je n'ai pas forcément envie de lire des détails qu'il lui a fait... il y en a t-il ?
    A priori, d'après ce que tu dis, ça a l'air d'être raconté tout en ne disant pas les choses gores... non ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Vicieux ? Elle ne dis pas du tout, ce qu'il aurait pus lui faire elle raconte simplement comment elle as vécut pendant aussi longtemps. Elle ne parle pas des sévices sexuelle qu'il aurait pus lui faire, même si elle aurait pus étant donner que c'est un témoignage.

      Supprimer
  2. Je n'aime pas lire des livres où ça raconte des sévices sexuels en fait. Une fois j'avais commencé un livre où une fille se fait violer par son père et je n'ai lu que 10 pages... Je n'y arrive pas :s.
    Mais s'il n'y en a pas (ou que ça n'insiste pas dessus), je pourrai l'acheter.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Toute personne n'est pas capable de lire des témoignages, c'est vraiment très dur..
      De ce que je me souviens dans ce livre, il y a un moment où son kidnappeur et elle sont ensemble, et elle dis qu'il s'est passer des choses sauf qu'elle ne le diras pas dans son livre car sa ne regarde personne et qu'elle n'est pas la pour parler de sa :)

      Supprimer
    2. moi je l'ai lu et elle n'insiste pas dessus pas comme d'autre témoignage d'enfants violer par leur père ou certains racontent tout

      Supprimer
    3. Ils font ce qu'ils veulent les personnes qui veulent tout raconter. C'est leur témoignage et on n'a pas à les juger.

      Supprimer
  3. Bon ben si je le croise, je l'achèterai alors !
    Merci de m'avoir répondu ! J'aime beaucoup ta chaîne aussi !
    Bises

    RépondreSupprimer