dimanche 21 octobre 2012







Ce 21 mars 1943, j'avais dix-huit ans. Je suis monté dans le tramway et je partais vers une station qui ne figurait sur aucun plan, j'allais chercher le maquis. Il y a dix minutes, je m'appelais encore Raymond, depuis que je suis descendu au terminus de la ligne 12, je m'appelle Jeannot. Jeannot sans nom. A ce moment encore doux de la journée, des tas de gens dans mon monde ne savent pas encore ce qui va leur arriver.








Rien que les sept premières pages qui nous présentent la situation du livre avant la première partie nous donne directement envie de savoir la suite. On découvre tout de suite un tas de personnage qui certains auront un sort funeste.. Mais ce qui est particulièrement intéressant c'est le fait en sorte de "réviser" l'histoire grâce à ce livre même si on a énormément entendu parler de l'invasion allemande le voir à travers les yeux d'adolescents c'est tout autre.. Je n'ai pas particulièrement aimé le début de ce livre, on enchaîne mission sur mission et à force cela est lassant même si ces missions sont périlleux et que l'auteur écrit magnifiquement bien. Mais quand Jeannot et son frère Claude entrent en prison qu'on découvre le martyr endurer par les prisonniers, on ne peut que frissonner à cette pensée.. Oui par moment on ne peut que avoir peur quand on voit de quel manière meurt certains résistant, certains âgés de quatorze ans, parfois, souvent même c'est le cas de jeune fille qui se font torturer puis fusiller. Comment ne pas se mettre à leur place ? Ils meurent la plupart pour un pays qui n'est même pas le leur, mais ils le font pour la liberté ! C'est toujours un soulagement de voir certaine personne se battant pour les juifs ou même les résistants. Quand on voit que même à travers cette guerre, il y a quand même de l'amour dans l'air, sa ne peut que réchauffer le coeur ! Ce livre n'est malheureusement pas du tout à mon goût ! Ce n'est pas selon moi un livre que Marc Levy a l'habitude de nous présenter dans celui-ci on ne reconnaît en rien son style à lui. C'est vrai que l'histoire est poignante mais les trois quarts du livre m'ont vraiment ennuyer, vu qu'il n'y as que des missions mais ce qui est intéressant c'est toute l'émotion que Levy nous transmet en nous faisant forcément, nous attacher à ces jeunes, se battant, et mourant pour la France libre.

« La plupart des hommes se contentent d'un boulot, d'un toit, de quelques heures de repos le dimanche et ils s'estiment heureux comme ça ; heureux d'être tranquilles, pas d'être en vie ! Que leurs voisins souffrent, tant que la peine ne pénètre pas chez eux, ils préfèrent ne rien voir : faire comme si les mauvaises choses n'existaient pas. Ce n'est pas toujours de la lâcheté. Pour certains, vivre demande déjà beaucoup de courage»


« Tu vois, c'est l'histoire d'un curé qui se prive de manger pour sauver un Arabe, d'un Arabe qui sauve un Juif en lui donnant encore raison de croire, d'un Juif qui tient l'Arabe au creux de ses bras, tandis qu'il va mourir, en attendant son tour ; tu vois, c'est l'histoire du monde des hommes avec ses moments de merveilles insoupçonnées»

« Que la peur habite chacun de vos jours, chacune de vos nuits, continuer de vivre, continuer d'agir, de croire que le printemps reviendra, cela demande beaucoup de cran. Mourir pour la liberté d'autrui est difficile quand on n'a que seize ans»


« On peut aimer si fort à dix-sept ans, on peut aimer jusqu'au point d'oublier que l'on a faim, on peut aimer à en oublier qu'hier encore on avait peur. Mais depuis hier la vie n'est plus pareille, puisque désormais elle pense à quelqu'un»

7 commentaires:

  1. j'ai beaucoup aimé ce livre, un peu autobiographique qui change des autres mais tout aussi touchant

    RépondreSupprimer
  2. Un Levy qui est dans ma PAL depuis peu mais qui devrait, j'espère, en sortir bientôt ^^

    RépondreSupprimer
  3. TA BANNIERE MON DIEU QUELLE TUERIE JE SUIS JALOUUUUUUUUSE♥

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh merci c'est gentil ♥
      On me l'a faites par contre (je suis une quiche en montage moi ^^)
      Tu fais des bannières toi aussi non ? :)

      Supprimer
  4. J'ai adoré ce livre ! J'ai lu quelques Marc Levy (peu au final car je me suis vite lassée mais je reprendrais car sur le moment j'aimais bien) et ce livre ci est complètement différent des autres livres de cet auteur. Je l'ai dévoré, j'ai adoré le sujet vraiment. On ne parle pas assez de ces "enfants de la liberté" et j'ai vraiment été émue par cet hommage

    RépondreSupprimer