samedi 20 octobre 2012






L'un a décidé de fuir un amour impossible, l'autre de rejoindre sa femme pour de dernières vacances. Le destin va les rapprocher, instaurer leur rencontre dans l'étrange salle d'attente d'un aéroport fluctuant. Et puis il y a cette adolescente, l'origine et la fin, un entre-deux miroir, un entre-deux départ.






On découvre le narrateur qui observe un homme dans dans un aéroport. Il nous fait ainsi découvrir sa vie en disant chacune de ces pensées. Les dialogues entre ces deux personnes sont plutôt simple mais rechercher. Je trouve sa étrange la manière dont ces deux personnages se racontent respectivement leur vie le premier homme celui qui fuit un amour impossible raconte son aventure à l'autre homme, alors que l'autre homme qui doit rejoindre sa femme pour de dernière vacances nous raconte son histoire parallèlement à nous lecteurs. C'est étrange la manière qu'ils ont de décrire l'amour chacun d'une manière différente, alors qu'ils se connaissent à peine.. Surtout que l'homme qui doit rejoindre sa femme (les personnages n'ont pas de noms) était comme attirer vers l'homme au départ. Il n'y a pas de chapitre, peu de pages dans ce livre où tout s'enchaîne. Parfois on ne sais pas qui parle à qui. L'homme qui a décidé de fuir un amour impossible débite sa triste histoire à l'autre homme. Une histoire très spéciale dont je n'ai pas tout compris par moment, mais quand il en parle il nous fait partager tellement d'émotions, d'amour, de sentiments.. Cette histoire est unique complexe, mais unique. Je n'ai pas particulièrement apprécier la fille qui jouait avec ces sentiments (pour moi c'est ce qu'elle faisais du moins), qui le faisais attendre encore et encore.. Il se disait bien que sa allais se finir comme cela, mais il continuait à espérer.. C'est un livre avec lequel nous passons un agréable moment, il est très rapide à lire (92 pages ça se lit très rapidement). Il nous permet également de nous rendre compte que certains choix peuvent être déterminant à l'amour, au bonheur..

 « Je sentais l'amour s'enfuirm'échapper, l'envie de m'enfuir, de lui échapper avant qu'il soit trop tard. Il était déjà trop tard. Un "Si on se séparait" qui était sorti trahi, prenant la forme aberrante d'un "Si on se mariait". Elle n'attendait que ça. Ses larmes dans des yeux qui n'y croyaient plus. Je n'avais pas eu la forcele courage, ni même l'envie; elle semblait si heureuse... »

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire