jeudi 22 août 2013

Parce que tu me plais de Fabien Prade



Quand un vingtenaire désœuvré, sans principes, sans attaches et sans scrupules tombe amoureux d'une grande et belle fille des beaux quartiers... Un premier roman aussi vif que drôle.
Théo n'est pas du genre à se faire du souci dans la vie. Avoir de l'herbe de bonne qualité, des plans d'incruste réguliers et des copains disponibles pour regarder les filles depuis une terrasse ensoleillée suffisent à son bonheur. Il a une vingtaine d'années, sillonne Paris sur son scooter, ne fait presque rien, et ne souhaite qu'une chose : que cela dure.
Et voilà qu'un jour, alors que Théo s'empoigne avec une clocharde qui lui demande de l'argent, une jeune fille élégante le reprend sur son comportement. Théo n'en revient pas : d'une part de sa beauté, d'autre part de son culot. La belle Diane, riche, bien élevée, pleine de principes, vient de débouler dans sa vie.



Le résumé de Parce que tu me plais, est et restera le type de description accrocheuse qui donne directement envie de découvrir le roman. L'auteur nous promet une histoire d'amour, certes complexe, mais que nous n'oublierons pas de si-tôt.. On imagine déjà tous les rebondissements qui vont advenir dans la vie de Théo. On se doute bien que sa rencontre avec Diane, va changer sa vie, pour toujours.

Le roman s'ouvre immédiatement avec la rencontre de Théo et de cette mystérieuse Diane. L'auteur ne s'embête pas, dès le départ, en description longue et inutile. Il s'intéresse directement au sujet qui nous passionne tous : cette fameuse histoire d'amour. Leur rencontre m'a plu. Elle est totalement maladroite. Théo voulait à tout prix séduire cette charmante femme, malheureusement pour lui Diane n'est pas n'importe quelle femme qui se laisse bêtement bernée par le premier venu. Au premier abord, on a affaire à une femme froide, une femme inaccessible. Contrairement à Théo, qui représente plutôt le méchant garçon dont on est toutes secrètement amoureuse. Le peu de description physique de ce personnage m'a permis d'imaginer en Théo l'homme parfait. Théo est le stéréotype même du méchant garçon, du garçon qui enchaîne bêtise sur bêtise, qui fume, boit, couche à droite à gauche. Et pourtant, c'est totalement le genre de garçon qui nous fait toute craquer. On adore encore plus le personnage de Théo quand l'auteur nous parle de sa vie. Petit à petit, on découvre pourquoi Théo mène cette vie la, mais pas que..

Le point culminant du livre reste le personnage de Théo, contrairement à ce que l'on aurait pu penser. En lisant le résumé, je m'attendais à un roman centré sur Théo et Diane. Il se passe bien sûr énormément de choses (aussi compliqué soit-elle) entre eux, sauf que le livre a pris une tournure à laquelle on ne s'attend pas vraiment. Le point de vue de Théo est le seul qui a été exploité par l'auteur et on sait que très rarement ce que pense Diane. Heureusement pour moi, Diane fût un personnage qu'il m'a agacé du début à la fin. Peut-être parce que l'auteur ne nous a pas assez parlé d'elle.. On sait quelques petites choses sur elle, qui reste superficielle. En lisant le résumé, je m'attendais à découvrir un personnage qui ne se laisserais pas approcher aussi facilement. Diane n'est pas si inaccessible que ça.. Le roman n'est pas concentré sur de longues descriptions sur les personnages, sur leurs vies.. Il est centré sur une seule chose : la relation entre Théo et Diane. Ce fait peut en dérouter certains. Il ne faut vraiment pas s'attendre en lisant ce roman, à avoir des lignes et des lignes sur une belle histoire d'amour. Ce livre n'est pas du tout comme ça. Il va dans le vif du sujet, ne s'attarde pas avec des mots d'amour mielleux complètement inutiles.

Sur le moment, ce livre m'a touché, troublé, surprise.. Il m'a carrément scotché. Quelques jours après, les idées un peu plus claires, je me rend compte que je me pose encore différentes questions, des questions qui resteront sans réponse. J'ai eu un certain goût d'inachevé. Les romans avec une fin ouverte, qui nous laisse continuellement perplexe, ne me plaisent pas. J'aime, je veux, des finals choisis par l'auteur et non que nous lecteur pourrions imaginer. C'est un roman magnifique, que je ne regretterais jamais d'avoir lu, mais j'aurais voulu plus. Peut-être plus de pages, plus d'amour, plus de passion, ainsi qu'une meilleure fin. Je souhaite de tout cœur avoir la chance de lire tôt ou tard un autre livre de l'auteur. Il a un vrai talent d'écriture à exploiter. 

16 commentaires:

  1. Bonjour Claudia! :D
    Ta chronique est super, je l'adore!
    J'aurais aimer savoir combien de pages le livres fait-il? Et est-ce que c'est écrit plutôt "gros" ou "petit"?
    Merci d'avance! :)
    Bonne journée et bonne lecture! :)

    ps: Que lis-tu en ce moment? :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou :)

      Merci c'est très gentil :D

      Alors le livre fait un peu moins de 120 pages ! Il est écrit relativement petit et il y a beaucoup d'espaces entre les lignes ^^

      Bonne journée à toi également !

      (En ce moment je lis Les anges meurent de nos blessures de Yasmina Khadra :p)

      Supprimer
  2. Je ne connais pas du tout ce livre, ta chronique donne envie mais je suis comme toi je déteste les fins ouvertes ... je vais quand même le mettre sur ma wish-list , je le lirai peut-être à l'occasion
    Bonne journée et bon week-end

    RépondreSupprimer
  3. Ce livre m'a également interpellé et j'aimerai bien le lire également.
    Les fins ouvertes peuvent poser un souci certes, mais au moins elles te permettent aussi d'imaginer et d'y voir la fin que tu aurais aimé souhaiter ;)

    RépondreSupprimer
  4. J'ai découvert ce livre dans une de tes vidéos et le titre m'avait interpellée. Ta chronique me fait fortement penser que Théo mérite que je m'intéresse à lui ;)

    RépondreSupprimer
  5. Il me tentait beaucoup, mais je suis vraiment comme toi : je déteste les fins ouvertes, je préfère clairement mieux les fins imposées ! Donc ça me plaît un peu moins...

    RépondreSupprimer
  6. o-read-or-dead-o25 août 2013 à 10:57

    Je suis bien tentée mais je n'aime pas non plus les fins ouvertes

    RépondreSupprimer
  7. Pas très tentée de le lire mais je suivrai sa progression. A voir...

    RépondreSupprimer
  8. Cette histoire d'amour m'a l'air très belle. Et puis tu me donnes très envie de découvrir ce fameux Théo. Par contre le nombre de pages me gêne un peu. Je trouve ça peu 120 pages.
    Je voudrais savoir il est à quel prix ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il est à 14 euros dans les éditions Nil..
      C'est assez cher pour le peu de page et pour le format du livre :/

      Supprimer
    2. Ah oui effectivement. Il les vaut surement mais je pense que son prix risque d'être un frein. Pour 14 euro je préfère avoir un livre bien plus volmineux. Mais je le note quand même et j'espère vite le trouvé d'occasion.

      Supprimer
  9. Malgré ton très bon avis, ce n'est pas un livre qui me tente ! Théo et Diane semblent être le genre de personnage que je déteste et l'histoire ne me parle pas plus que ça

    RépondreSupprimer
  10. j'aimerai bien le lire :)
    Bonne journée

    RépondreSupprimer
  11. Personnellement ça ne m'attire pas trop ^^'

    RépondreSupprimer
  12. Bon bah je crois que c'est décidé, je vais l'acheter ! x)

    RépondreSupprimer