dimanche 27 octobre 2013

L'armoire des robes oubliées de Riikka Pulkkinen

Tome : Unique
Edition : Le livre de poche
Page : 432
Prix : 7.60 
Disponible en poche : Oui






Elsa, la grand-mère d’Anna, est atteinte d’un cancer foudroyant. Entourée de ses proches, elle compte bien profiter de chaque instant, de chaque plaisir, jusqu’au bout : les rayons du soleil, les bains de mer, ou le corps de Martti, son mari depuis plus de cinquante ans, contre le sien. Mais Anna découvre que derrière ce mariage heureux se cache un drame qui a marqué à jamais tous les membres de sa famille. C’est une vieille robe oubliée dans une armoire, trouvée par hasard, qui va réveiller le passé... 






Une couverture qui m'avait tapé dans l’œil, un joli titre, un résumé intrigant, tout était regroupé dans ce livre pour me plaire.. Il fut sorti de ma PAL pour une lecture commune avec Fiona du blog MyPrettyBooks et je la remercie vivement pour cette lecture commune.

Le roman s'ouvre immédiatement avec la découverte de la maladie d'Elsa. L'auteur ne passe pas par quatre chemins pour nous expliquer qu'Elsa est malade et qu'on sait pertinemment qu'elle va en mourir.. Elsa est un personnage qu'on découvre durant les derniers jours de son existence. On ressent sa souffrance face à ce qu'elle endure. Le plus particulier dans ce livre, ce n'est pas de découvrir le point de vue d'Elsa (on s'y attend forcément), mais d'avoir celui de sa famille. On a celui de son mari Martti, celui de sa fille Eleonoora, et même celui de sa petite fille Anna. Chacun voit et vit la maladie d'une personne chère à leur cœur, d'une manière bien différente. On apprend à travers cela les péripéties vécut par la famille des malades. J'ai aimé voir ce qu'ils pensaient et ressentaient. L'auteur le met très bien en avant. Même si j'ai trouvé que la maladie d'Elsa était réellement mise de côté.. On ne parle pas assez du cancer, d'ailleurs c'est à peine si on sait de quel cancer elle souffre.. C'est quelque chose qui m'a profondément déçue sachant que le résumé promet une histoire des plus émouvantes à cause de la maladie. Quand on a le point de vue d'Elsa on sent très bien qu'elle vit chaque moment comment si c'était le dernier, elle veut profiter avant son dernier jour. Ce personnage m'a émue, elle reste forte malgré sa maladie.

Les quatre vingt premières pages permettent d'introduire tout le reste du récit. Au début on s'attend à une histoire de famille avec les personnages présentés ultérieurement, mais pas du tout.. Toute l'intrigue de cette famille va tourner autour du personnage d'Eeva. Elsa et Martti ont durant de nombreuses années caché un lourd secret. Elsa décide de tout confier à sa petite fille Anna, c'est à partir de ce moment-là que tout commence. L'histoire d'Eeva va intéresser Anna, elle va chercher à toujours plus en savoir sur elle. Tout commence par une robe qui a été oublié dans une armoire durant de nombreuses années. Cela nous rappelle bien sûr le titre du livre. Néanmoins, cette robe ainsi que l'armoire en question, est totalement passé à la trappe par l'auteur. On en parle durant trois quatre pages et c'est tout. La robe ne ressemble en rien à celle de la couverture, on s'attend à une jolie robe fleurie alors que la robe en question est tout sauf ça. Le titre nous annonce « des robes », alors qu'on ne parle que d'une robe. Toutes ces contradictions m'ont assez agacé. Je trouve les titres et les couvertures très importantes sachant que c'est la première chose que l'on voit d'un livre. Le reste de l'histoire se déroule en deux parties. D'un côté on suit la vie d'Elsa et des membres de sa famille, et de l'autre nous sommes dans les années 1960 et l'ont découvre Eeva.

Cette idée de flash back a été très vite apprécié. Le point de vue d'Eeva étant à la première personne on s'attache facilement à ce personnage. C'est une femme dont j'ai apprécié suivre le parcours. Le point de vue de la famille d'Elsa et d'elle-même est différent, on les suit dans un parcours moins omniscient que pour celui d'Eeva, mais c'est tout aussi plaisant. Pour ce qui est du physique des personnages, j'ai malheureusement trouvé que l'auteur en parlait très peu (voire pas du tout), j'ai imaginé chacun des personnages à ma sauce et pour une fois c'est quelque chose qui m'a plu. Peut-être parce que ce n'est pas la chose la plus importante ici. L'auteur possède toutefois un style littéraire agréable à lire. Elle a une plume tout à fait agréable que j'ai pris plaisir à découvrir.

Dans l'ensemble, cette lecture a été très plaisante à lire du début à la fin. Malgré que certains points de l'histoire m'ont un peu laissé perplexe, je n'ai pas toujours compris tout le déroulement du récit. C'est un roman que je vous conseille de tout cœur si vous voulez découvrir une vraie histoire de famille. Une famille composée de personnages plus attachants les uns que les autres. Ce roman est émouvant à sa manière. Il ne m'a pas émue pour la maladie d'Elsa, car je l'ai trouvé très peu montré tout le long du roman, mais il m'a plu pour pleins d'autres détails..

« A chaque époque il y a des gens, jeunes, qui se convainquent que ce qu'ils vivent n'est jamais arrivé à personne d'autre avant eux. Ils croient que leur vie, leurs joies et leurs chagrins mêmes sont exceptionnels. Que leurs amours à eux sont plus fortes que celle des autres. Ils croient que jamais ne leur échoira de sentir le poids des jours. Et peut-être est-ce le cas. »

« Nous sommes faits de rêves et les rêves sont faits de nous»

13 commentaires:

  1. J'étais tentée en le voyant dans ton IMM et tu as confortée mon envie de m'acheter ce livre.
    La couverture est vraiment belle je trouve. Après c'ets dommage que la robe ne coïncide pas avec celle du livre.

    RépondreSupprimer
  2. Je ne connaissais pas ce roman, c'est donc une découverte ! Il me tente bien, je l'ajoute à ma WL :)

    RépondreSupprimer
  3. Ton avis me donne très envie de découvrir ce roman malgré les quelques points négatifs que tu lui reproche !
    Je vais donc le noter de côté et si j'ai l'occasion de me le procurer, pourquoi pas :-)
    En ce qui concerne le titre et la couverture, je suis plutôt d'accord avec toi.. c'est la première chose que l'on voit et ce n'est pas toujours en accord avec l'histoire et c'est vraiment trompeur !!

    RépondreSupprimer
  4. Pour le titre, je pense que c'était une expression pour parler des secrets enfouis, oubliés, qui vont ressurgir à travers la robe. Je le trouve d'ailleurs très poétique quand je repense à l'histoire. Effectivement, on se rend vite compte que la maladie d'Elsa est secondaire, que c'est simplement l'évènement qui va tout faire ressurgir. L'histoire est au final très simple mais elle a su vraiment me toucher. Encore merci pour cette lecture commune Claudia !! J'espère qu'on en refera d'autres, c'est agréable d'échanger nos avis :) Bisous!

    RépondreSupprimer
  5. Et bien écoute, tu m'as conquise, ça part dans ma WL !

    RépondreSupprimer
  6. ça m'a l'air vraiment bien ! Alors pourquoi pas ;)

    RépondreSupprimer
  7. J'aimerais beaucoup le lire, surtout que j'adore la petite citation que tu as mise :) Elle est tellement vraie

    RépondreSupprimer
  8. Tu m'as vraiment donné envie de découvrir ce livre, je le note !

    RépondreSupprimer
  9. Coucou Claudia (me reconnaitras-tu ? hihi)
    J'ai ce livre dans ma wishlist depuis un bon moment et je crois que ta chronique va me décider à l'acheter très prochainement ! Comme toi, je trouve la couverture très jolie et le résumé est intriguant ! Bisous :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Quand je pense à une Laurie, je ne peux penser qu'à toi ;)
      N'hésite surtout pas, c'est un très beau livre :D

      Supprimer
    2. Héhé c'est très flatteur ça dis donc ! :D
      Je ne vais pas hésiter longtemps tu m'as convaincu avec cette chronique !

      Supprimer
  10. Un résumé vraiment intriguant. Je ne connaissais pas du tout... peut être devrais-je lire de moi même cette histoire que tu dis émouvante... J'aimerais me faire mon propre avis... mais comme je suis assez crédule les choses qui t'ont laissées perplexe risquent de passer comme une lettre à la poste XD

    RépondreSupprimer